Quoi faire avec les sons non-stimulables ?

Titre de l’article: Stimulability and treatment success  (Rvachew, S., 2005)

Pourquoi on s’y intéresse ? : Parce que s’il y a bien une chose sur quoi les orthophonistes interviennent depuis toujours, c’est bien la phonologie ! Et qu’il est toujours intéressant de revoir le processus qu’il faut faire avant l’intervention (évaluation & choix des cibles) et de s’intéresser aux pratiques d’intervention les plus efficaces. 

Un brin de méthodologie : Dans cet article, Susan Rvachew rapporte les résultats de trois études (tous des essais controlés randomisés). L’auteure tente de répondre à deux questions très importantes : 1) Lors du choix des phonèmes à travailler, est-ce préférable de débuter avec les phonèmes les plus stimulables ou les moins stimulables ? 2) Lors d’une intervention sur les phonèmes les moins stimulables, quelles interventions donnent les meilleurs résultats ? L’article n’est pas très long et est très intéressant à lire ! Je vous invite à le consulter directement car il est accessible en ligne via le lien dans le bas de ce billet.

Résultats : 

Tout d’abord, on souligne que les résultats de plusieurs études indiquent que les erreurs phonologiques sont produites dans des contextes très différents d’un enfant à l’autre et que stimulabilité et perception phonémique ne vont pas toujours de pairs. Ainsi, les enfants qui produisent incorrectement un son peuvent être ou stimulables (ou pas) et différencier (ou pas) la production erronée de la bonne production. Ces deux critères (stimulabilité et perception phonémique) sont indépendants. C’est ce qui expliquerait entre autre pourquoi la stimulabilité ne mène pas toujours directement et inévitablement à la maîtrise même si une intervention orthophonique a lieu. Ces deux critères doivent être évalués séparément toujours en complément de la production des sons.

1) Choix des phonèmes : Les résultats de l’étude qui est rapportée (Rvachew et Nowak, 2001) indiquent qu’il serait préférable de débuter avec les phonèmes qui sont le plus stimulables et qui sont appris plus tôt dans le développement normal. L’auteur précise toutefois que la stimulabilité ne devrait jamais être le seul critère sur lequel se base le choix des cibles travaillés.

2) Interventions sur les phonèmes non-stimulables : L’auteur rapporte plusieurs cas où une intervention sur les sons non-stimulables doit quand même être effectuée : le processus phonologique qui affecte le plus l’intelligibilité n’est pas stimulable, ou encore un groupe complet de phonème (ex. : fricatives) n’est pas présent. Dans ces cas, il faut parfois intervenir quand même sur ces phonèmes. Les résultats des études sont assez clairs : l’intervention visant à développer une meilleure perception phonémique facilite l’acquisition des sons non-stimulables et est très complémentaire au travail de modelage effectué directement sur l’articulation des sons. En conclusion, on indique qu’il y a un très grand risque que les gains soient nuls si l’intervention orthophonique vise les sons non-stimulables et utilise une approche béhavioriste (i.e. visant une bonne production du son à l’isolé, dans une syllabe, dans une phrase, etc. sans intervention phonologique (ex.: paires minimales) ou méta-phonologique).

Dans mon bureau :

√ Lorsqu’un enfant transforme un son, j’évalue toujours la stimulabilité et la perception (identification par l’enfant des productions correctes et incorrectes d’un son).

√ Si j’interviens sur les phonèmes non-stimulables, je consacre une partie de la thérapie à des activités de perception et j’incite l’enfant à identifier par lui-même si sa production est correcte ou erronée.

√ Tel que suggéré par l’auteure à la fin de l’article, j’explique au parent les raisons pour lesquelles je recommande qu’on débute avec tel son et pas avec tel autre.

√ Je vais lire l’étude complète en cliquant sur le lien car elle est vraiment intéressante !!

Référence complète : 

Rvachew, S. (2005). Stimulability and treatment success. Topics in Language Disorders, 25 (3), 207-219.

L’article est accessible gratuitement en cliquant sur la référence 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s